Relai Grand Raid du morbihan 2018 planetetrail.com

Voilà qui est fait ! Mon premier ultra trail ! 177kms ! Wouaou ! Bon calme toi François… il a fallu être à 4 pour faire cette distance là ! Et en plus il y a des mecs qui ont réussi à boucler la distance en moins de temps que vous alors qu’ils étaient seul !

Mais à quoi ils tournent ces gens ? Depuis combien de temps pratiquent’ils ? Quel est leur secret ? Je sais… ils suivent tous les conseils trouvés sur planetetrail.com à la lettre… C’est une certitude !

Bon, ceci étant dit… le jour où j’écris ces lignes on est dimanche, au lendemain de l’ultra marin, mon fils est à la sieste et je crois que j’aurai dû aller me coucher aussi vu la nuit de m… qu’on a passé de Vendredi à Samedi…

Mais bougez pas, je vous raconte tout ça !

 

Retour depuis le début

Départ pour nous prévu à 19h, soit une heure après les costauds qui font la même distance que nous… mais seul…

Nous sommes sur le site à 17h histoire de retirer les dossards tranquilou ! Première frustration, l’organisation est très stricte sur le retrait des dossards et nous ne pouvons pas prendre le dossard de ma femme qui devra s’organiser pour venir avant la fermeture.

On prend notre boite de gâteaux Bretons en cadeau et roule pour aller filmer en live le départ du 177kms solo ! La musique s’éteint… Puis reprend en mode épic, les frissons sont présents et l’émotion du départ arrive alors que je ne prends pas ce départ… Étrange sensation car je n’ai pas l’habitude d’être présent au départ d’une course à laquelle je ne participe pas… Bref…

19h arrive c’est à nous !

Le premier à prendre le départ c’est Tangi ! Il a pour mission de réaliser 36 kms, sa portion sera loin d’être la plus facile à cause de la marrée. En effet, dame nature aura décidé de corser la tâche de nos coureurs en mettant la marrée haute qui obligera les coureurs à avoir de l’eau jusqu’à la taille sur certaines portions !

Relai Grand Raid du morbihan 2018 planetetrail.com

Nous rejoignons notre poulain pour l’encourager au premier ravito ! L’accès est compliqué, il y a du monde partout, donc il faut marcher un peu !

Grâce au suivi live, on peut suivre notre coureur en direct. Et donc être présents au moment où Tangi arrive !

Nous sommes au 17eme km Tangi prend le temps de se ravitailler, et d’enlever le sable présent dans ses godasses ! Une bonne idée, sachant comme cela peut être handicapant, il reste quand même 19kms à faire.

Le voilà reparti.

J’essayerai de le revoir 2 fois sur le parcours mais un décalage de 2 kms par rapport au suivi live GPS me fera le rater… deux fois ! Je laisse tomber, dommage !

Allez hop direction le passage de relai pour l’attendre !

Florian est prêt à en découdre et les jambes tremblent tellement elles ont hâte de prendre le départ… non ce n’est pas le stress ! 🙂

Nous trouvons le temps long d’attendre Tangi… il est 23h, je décide de remonter le chemin à l’envers sans frontale pour aller à sa rencontre… 1km500 plus loin j’entends mon Tangi déconner avec une nana en train de se faire engueuler au téléphone car elle est en retard pour le passage de relai…

Nous finissons sa portion ensemble ! Direction la tente pour le passage du relai, transmission de la balise, un bisou, une claque sur les fesses (ah bin non…), il est 23h20 et Florian part pour 52kms…

 

On y voit rien !

Nous y voilà départ de Florian, qui aura réussi à suivre un programme de 12 semaines pour cette course ! C’est pour lui deux grandes premières, courir autant de kms d’une traite, et tant qu’à faire autant y aller de nuit !

Malgré ça, l’inquiétude est plutôt portée sur son genou, qui n’aura pas fait trop de sienne durant la prépa, mais qui l’a handicapé en début d’année.

Affaire à suivre…

Je suis maintenant accompagné de Tangi pour suivre Florian, et nous décidons d’aller au 44eme kms (distance totale) pour encourager Florian. Comme pour Tangi nous le ratons de peu à cause d’un décalage de la balise… nul !

Un coureur de l’ultra en solo nous interpelle en nous demandant si on va au prochain ravito après… Il abandonne et nous l’envoyons au ravito !

Nous sommes au 51eme km, dans la ville du Bono, et Julie (la femme de Florian) est là à attendre son cher et tendre ! Petite parenthèse… J’avais déjà souligné le courage des accompagnateurs, là nous sommes en plein dedans ! Julie suivra son amoureux toute la nuit et son frère le lendemain matin… Tout ça en ayant dormi 30min… respect !

Relai Grand Raid du morbihan 2018 planetetrail.com

Voilà notre Florian qui arrive, il est frais, on sent qu’il va aller au bout, la prépa a été bonne, ça se voit !

Il fait le plein de bouffe, de flotte et repart; on voit que le bonhomme n’est pas là pour faire du tourisme… en même temps de nuit et sous une tente, on ne peut pas dire que le paysage soit au top 🙂

Il est 2h du matin, c’est le moment pour Tangi et moi de faire tout le tour du Golf du Morbihan et rejoindre la ville de Sarzeau pour poser notre palace d’une nuit !

 

Dodo !

Nous devions aller dormir au point de relai de Florian et Maxime mais le sommeil a pris le dessus sur notre courage. On s’arrête donc à Sarzeau (ville où je prendrai mon relai).

Mission de la nuit : Trouver un endroit où poser la tente !

En bon Breton, on décide de se rapprocher des plages, en se disant qu’on trouvera bien un coin pour poser notre tente au cul de la voiture !

Relai Grand Raid du morbihan 2018 planetetrail.com

Génial, un bout de « Sable-pelousé » sur le parking d’une plage pointe son museau. Cela fera l’affaire. En 10min la tente est en place, Tangi installe son tapis « auto-gonflant » qui devrait rajouter une couche supplémentaire entre le sol et nous !

Il est 3h du mat’ et on s’endort comme des masses tout les deux, avec une pensée pour ceux qui sont en train de courir et qui vont y passer la nuit !

Une fois la grosse fatigue passée, place au sommeil en mode « crêpe », je me retourne dans un sens, puis dans l’autre, puis sur le dos, et puis merde j’arrive plus à dormir !

Florian arrive à la fin son épreuve mais doit serrer les dents, son genou lui rappelle qu’il est là… Heureusement le passage en bateau lui offre une pause de courte durée mais peut quand même se reposer un peu !

5h50 : Julie m’envoie un message pour me dire que Florian a passé le relai à Maxime !

C’est donc le début d’une nouvelle aventure !

 

Le jour se lève !

Petit déj en bord de mer avec le levé de soleil, crème au chocolat Aptonia + barre de céréales chocolat/banane avec vue sur mer et levé de soleil. Manquait plus qu’un café et on était au top du top !

Tangi pli la tente pendant que je me prépare, crème chauffante par ci, crème Nok par là, je mets les manchons de compression, puis je les enlèves… Bref, je suis une vraie gonzesse avant un départ en boite de nuit, je mets toujours 10 ans à me préparer !

Nous somme prêt largement en avance, ce qui nous donne le temps d’aller voir Maxime sur le parcours ! Cool j’aurai réussi à avoir tout le monde pour le film… 🙂

Maxime est en forme et déroule sa foulée en mode « j’suis à l’aise les mecs, même si je passe des nuits moyennement bonnes en tant que jeune papa… » 🙂

Relai Grand Raid du morbihan 2018 planetetrail.com

33kms sur terrain plat, on se dit que ça fait du 3h15 environ pour boucler la distance…

Nous allons donc à Sarzeau, prendre un café avant de partir, il fera le plus grand bien, même si je me fais gronder par une charmante bénévole parce que je n’ai pas mon gobelet sur moi ! Ils sont stricts, mais les règles sont écrites pour être suivies, sinon à quoi bon les écrire…

Un café et demi brulant plus tard, je suis toujours avec Tangi et Julie au Gymnase de Sarzeau, j’ai les jambes qui commencent à frétiller, ça tombe bien j’entends un mec appeler « François… », je me retourne, c’est mon Maxime, les mains sur les genoux, qui vient d’arriver !

La même règle pour tous, passage du dossard de l’équipe, de la balise GPS, une bise, une claque sur les fesses (ah bin non toujours pas…) et c’est parti !

Je suis le dernier à passer !

 

Le grand oral !

Pourquoi ce titre… ? Et bien parce que le fait d’être le dernier à passer avec les autres qui ont super bien géré leur course, me met la pression ! J’ai l’impression d’être comme à l’oral du Bac de Français. Quand les potes sont déjà passés et que c’est à mon tour de rentrer dans la salle pour me faire juger par les professeurs qui en ont plein le cul d’écouter des élèves alors qu’il fait trop beau et qu’ils pourraient être à la plage ! 🙂

Il est 10h20 et je prends mon départ !

Stratégie d’origine : courir à 9km/h tout du long !

Stratégie réelle : Il fait hyper chaud et je décide donc de faire un max de kms avant les grosses grosses chaleurs ! Je tourne à 10,7km/h durant les 2 premières heures et diminue le rythme avec la chaleur qui tape dur dur ! Bon et faut pas se mentir, mes jambes me rappellent aussi que je ne suis pas Kenyan !

Que dire sur la course en elle même… ? Les passages en bord de mer sont magnifiques, avec des portions sur des ponts dans des marrais, super sympa ! Les promeneurs prennent tous le temps de s’écarter pour nous laisser passer et nous encourager ! Merci à eux !

Enfin je dis « nous » mais en faite je suis tout seul ! Il arrive par moment que je ne croise pas un seul coureur pendant 30-40min ! C’est assez… Bizarre… Je n’ai pas l’habitude de prendre un départ et d’être seul au monde ! J’ai plutôt l’impression d’être à mon footing solo du dimanche matin qu’à une course ! Mais c’est le charme du dernier relai !

La chaleur est vraiment présente, ce qui en fait LA difficulté de ce dernier relai ! Heureusement, j’ai lu le superbe article de la planete trail intitulé : La chaleur et le Trail ! (ah bin c’est normal, c’est moi que j’l’ai écrit ! 🙂 )

Relai Grand Raid du morbihan 2018 planetetrail.com

Les points d’eau sont nombreux, ce qui permet de se rafraîchir régulièrement et de faire le plein des flasques ! C’est pas moins de 12 litres d’eau que je consommerai durant ma course !

10h : Ma femme prend le départ de sa course, la ronde des douaniers, qui fait 36kms. C’est une première pour elle, heureusement qu’elle est accompagnée de sa marraine et d’Anaïs (qui participera à la Diagonale des fous en 2022 avec moi – Voilà, c’est écrit ! Maintenant on ne peut plus reculer… 😉 )

Je rejoins le parcours de cette course et arrive au niveau des derniers que j’encourage un par un ! Nombreux sont ceux qui me prennent pour un fou qui vient de s’enquiller 177kms et qui court toujours ! Mais non les amis je fais « que » 56kms !

J’espère secrètement rejoindre ma femme pour l’encourager un bon coup et terminer avec elle. Il me reste 9kms à faire, je lui envoi un message pour lui demander où elle en est… Elle me répond par une photo d’elle et Anaïs avec leur tee-shirt de Finisheuses ! L’émotion est au max, je lâche ma ptite larmichette de fierté !

Mais attends bouge pas… Voilà le meilleur !

 

Le fin du fin… C’est l’ultra marin !

Relai Grand Raid du morbihan 2018 planetetrail.com

Après, ces longs kms seul, que vois-je au détour d’un virage ? Mes trois pépères qui m’attendent pour le finish ! C’est l’occasion pour chacun de refaire le match. Le petit point sur les bobos. Et visiblement ils n’en ont pas… On tient un rythme de fou ! Alors au début je fais genre que « tout va bien, je vais suivre easy » mais non je suis obligé de leur demander de ralentir la cadence !

C’est vrai qu’on était pressés de la passer cette ligne d’arrivé et d’aller boire la bière fraiche tant attendue ! Vous savez… celle avec les goûtes sur le verre, que tu sens descendre dans ton ventre… Fioulalala je vais arrêter là sinon je vais aller m’en dégoupiller une petite… 🙂

Nous voilà arrivés, le bruit des lattes de bois du port sous nos pieds ! Les visages remplis de sourire ! Le sourire de la fierté de la mission accomplie, du moment de partage inoubliable que l’on vient de vivre ! Et aussi celui du mec qui veut être beau gosse sur la photo finish !

Voilà cette aventure se termine là pour la team Scrogneugneu (mot favori de notre grand-père) en 20:30:12 pour une 22eme place sur 82 équipes ! Place à la récup, je vais sûrement relire cet article génial sur le sujet… C’est très fiers de nous que nous rentrons au bercail prêts à affronter une nouvelle aventure !

Note pour ceux qui en veulent plus : Allez de toute urgence vous abonner à la page Youtube de La Planete Trail pour voir la vidéo qui sortira bientôt !

PS : Pour ceux qui sont arrivé jusque là, merci ! Ce CR était long mais j’avais à cœur de vous partager l’ensemble de cette aventure ! 😉

PS bis : En complément vous êtes libre de télécharger mon E-Book qui vous donnera 15 conseils pour courir plus vite.

PS ter :  On augmente son bonheur en le partageant avec un ami. Pierre-Claude-Victor Boiste

Une pensée sur “CR Relai du 177kms du golfe du morbihan 2018”

Laisser un commentaire