UTMB® : La naissance de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc

L’UTMB® Mont-Blanc… Qui n’en a jamais entendu parler ? C’est peut-être la seule course que connait toute ta famille ! Tu auras d’ailleurs leur respect éternelle que quand tu auras terminé cette course…
Chaque année les meilleurs athlètes du circuit s’y retrouvent pour un affrontement impitoyable. En 2017, on l’a même appelé la « course des légendes »

En Mars 2021, j’ai reçu Catherine Poletti, présidente de l’UTMB Group, pour mon podcast dans l’émission « Café Traileur ».

Durant notre échange nous avons notamment parlé de la naissance de l’UTMB.

Tout commence en 2003 à Chamonix

Ayant baignée dans le milieu de la musique, Catherine Poletti a appris la rigueur que demande le suivi d’une partition. Dès le départ, la volonté d’organiser un événement important est là.

« Tant qu’à l’organiser autant permettre à ceux qui veulent de venir » Catherine Poletti

C’est donc plus de 720 coureurs qui vienne parcourir la première édition… Seulement 67 d’entre eux iront boucleront le parcours. Très rapidement l’Ultra-Trail du Mont-Blanc attire. Courir autour de ce grand caillou blanc fait rêver.

Pourtant, ce n’est pas la première course organisée autour du Mont-Blanc car auparavant, une course à étape existait mais l’incendie sous le tunnel du Mont-Blanc l’a fait mourir.

On dit qu’il y a un avant et un après UTMB. Les coureurs ne viennent pas uniquement pour le parcours, ils viennent aussi pour passer un moment de partage avec une organisation millimétrée.

Depuis 2003, Catherine Poletti, Michel Poletti et maintenant Isabelle Poletti organisent avec leur équipe de 30 salariés le Sommet mondial du trail : l’UTMB® Mont Blanc. 

Chaque année de plus en plus de coureurs viennent fouler les sentier de Chamonix. Pour satisfaire les communes avoisinante et aussi les coureurs en demandent de distance abordables à leur niveau on compte maintenant 7 courses et des  » by UTMB® » à l’international pour satisfaire les coureurs du monde entier. 





Les courses de l’UTMB® Mont-Blanc

C’est d’abord la CCC® qui est créé pour permettre aux coureurs de partir de Courmayeur et rejoindre Chamonix en passant par Champex. Elle est surnommée « La petite soeur de l’UTMB »

Au fil des années ce n’est pas moins de 7 courses qui sont organisées 👇:  

  • L’UTMB® : départ de Chamonix, 171 km pour environ 10 000 m de dénivelé positif, 2300 coureurs environ, d’une durée maximum de 46:30 heures. François D’Haene détient le record de l’épreuve en 19 heures 1 minute et 54 secondes réalisé en 2017. Ce record est à mettre en perspective car en ultra-trail les conditions sont toujours différentes d’une année à l’autre.
  •  La CCC® : départ de Courmayeur, environ 101 km pour environ 6 100 m de dénivelé positif, en 26:30 heures maximum. Environ 1900 coureurs.
  • La TDS® : départ de Courmayeur, environ 145 km pour environ 9 100 m de dénivelé positif, en 44:00 heures maximum. Environ 1600 coureurs.
  • L’OCC® : départ Orsières, environ 56 km pour environ 3 500 m de dénivelé positif, en 14:30 heures maximum. Environ 1200 coureurs.
  • La MCC® : cette épreuve est réservée aux bénévoles, membres de l’organisation, aux partenaires, et aux habitants du Valais, de la Vallée d’Aoste, de la Savoie et de la Haute-Savoie. Le départ se fait de Martigny-Combe, avec environ 40 km pour environ 2300m de dénivelé positif, en 10 heures maximum pour environ 1000 coureurs.
  • La PTL® : plafonné à 300 participants cette épreuve est très particulière car elle requiert une très bonne connaissance de la montagne, elle comporte des passages techniquement beaucoup plus difficiles que ceux qu’on peut rencontrer sur la plupart des trails, ne comporte pas de balisage et doit obligatoirement être réalisée par équipe de 2 coureurs.
  • La YCC®dédiée aux jeunes, entre 14 et 22 ans. Tous les ingrédients pour donner la magie d’un départ à la génération de demain. Environ 300 coureurs. 





Comment participer à l’UTMB® Mont-Blanc ?

La course a très vite explosé les compteurs. « La course de tous les superlatifs » comme on l’appelle. C’est aussi le cas pour les inscriptions…

En 2008, 6 ans après la première édition, les inscriptions se sont remplies en 8 minutes top chrono ! Aujourd’hui ça semble banal pour les traileurs mais à l’époque imaginer que 2000 coureurs allaient partir sur 171km étaient de l’ordre de la folie ! 

A partir de cette année-là, il a fallu trouver un système pour permettre aux traileurs vraiment préparés de pouvoir faire la course la plus mythique au monde.

C’est la naissance des fameux « points » (10 pour l’UTMB® Mont-Blanc, 8 pour la TDS®, 6 pour la CCC® et 4 pour l’OCC®) et avoir de la chance être tiré au sort (se fait 8 mois à l’avance). Les coureurs élites bénéficient de conditions d’inscriptions particulières en fonction de leur côte ITRA.

Les courses sont ouvertes à toute personne majeure (exception pour la YCC®), homme ou femme, licenciée ou non.

Comment obtient-on les points de qualification UTMB® ? 

Pour les inscriptions 2022, il va falloir choisir ses courses pour pouvoir faire l’Ultra-Trail du Mont-Blanc. Pour résumer, il faudra au moins une course estampillée « By UTMB » pour obtenir des « Running Stones ». Plus vous avez de points « Running Stones » alors plus vous avez de chance d’être tiré au sort.

Les conditions particulières d’inscription à l’ Ultra Trail du Mont-Blanc

Plusieurs solutions existent mais sont réservés à des profils bien spécifiques.
Les coureurs élites sont détectés par l’UTMB avec un indice de performance. Cela leur permet de passer outre les tirages au sort.
Sinon vous pouvez prendre un dossard solidaire à 2000€, l’argent ira à l’association de votre choix.





Les légendes de l’Ultra Trail du Mont-Blanc

Les coureurs Américains comme Jim Walmsley se sont essayés sur les sentiers de l’UTMB mais pour le moment se sont cassés les dents…

Chez les hommes, c’est François D’Haene, Kilian Jornet et Xavier Thevenard qui ont tous les trois remportés l’ UTMB 3 fois. La victoire de Kilian Jornet a seulement 20 ans avait d’ailleurs provoqué un chamboulement dans le milieu du Trail.

Chez les femmes, on retrouve la Britannique Elizabeth Hawker qui l’a remporté 5 fois l’Ultra-Trail du Mont-Blanc (rien qu’ça) ainsi que les Françaises Nathalie Mauclair et Caroline Chaverot qui se sont illustrées en 2015 et 2016.

La figure historique de la course reste Marco Olmo. L’italien a remporté la course à l’âge de 60 ans… Admirable !!! Ne jamais rien lâcher !

Doit-on faire l’UTMB® Mont-Blanc ?

Participer à un ultra-trail ne s’improvise pas et demande plusieurs années d’expérience et d’entrainement.

“Quand on fait de la montagne, ce qui compte ce n’est pas d’aller au sommet, c’est de rentrer à la maison”

Catherine Poletti

Je vous suggère ici 3 séances simples pour progresser en côte que vous pouvez mettre en place dès aujourd’hui.

Chacun fait ses choix en conscience et l’organisation de l’ UTMB n’oblige personne à venir parcourir ses sentiers. Socialement c’est indéniable que d’avoir terminé l’UTMB vous mettra sur un piédestal. Ce n’est pas ce qui doit vous motiver !

C’est une motivation intérieur et profonde qui doit vous pousser à aller sur cet événement.

La prestation de service que propose les organisateurs de l’UTMB vous laissera une tranche de vie en tête mémorable.

Choisissez d’y aller ou pas en conscience et pour vous aider à surmonter les longues périodes de solitude difficile, je vous accompagne dans vos oreilles avec des intervenants de qualité dans mon podcast l’instant Outdoor.

Ci-dessous la vidéo où je vous donne mes raisons de participer à la TDS en 2021.

Bonne course !

François 🙂

0 commentaires

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi