Livre « après quoi tu cours ? » de Jean-François DORTIER

 

Lors de l’article où je vous livre les raisons, qui a mon sens, font que la course à pied est un sport qui doit être pratiqué.

Je vous ai conseillé ce livre « Après quoi tu cours » de Jean-François DORTIER en fin d’article.

Il m’a paru nécessaire de vous en parler plus précisément.

 

1/ Pourquoi j’ai acheté ce livre ?

La raison pour laquelle l’être humain fait une chose plutôt qu’une autre, m’intéresse toujours. Il y a quelques temps, quand je m’ intéressai à la politique, j’étais toujours intrigué du vote de certaines personnes et j’essayais toujours de comprendre, sans juger, les raisons qui les amenaient à avoir telle ou telle pensée.

Maintenant que je m’intéresse, plus précisément, au domaine de la course à pied et du trail, il est donc tout à fait logique de poursuivre cet démarche.

Lors de mon premier Trail long, au 40eme km environ, un homme d’environ 20 ans de plus que moi, s’est arrêté en haut d’une côte et s’est retourné lentement vers moi. Je suis resté immobile cela m’arrangeai bien pour m’autoriser un temps de récupération… Après un rapide souffle il me dit, « mais qu’est-ce qu’on fou là ? » . Sa question resta sans réponse sur le moment, ne sachant pas y répondre non plus…

Cette scène est depuis gravée dans ma mémoire. La phrase de ce coureur est loin d’être une pensée isolée, un tee-shirt existe même pour symboliser cette fameuse phrase auquelle tous les coureurs longues distances pensent au moins une fois pendant la course…

C’est donc, avec le plus grand intérêt que je me suis lancé dans la lecture de ce livre et que je l’ai dévoré en moins d’une semaine.

 

2/ On y trouve quoi ?

L’auteur, qui est le fondateur du magazine Sciences Humaines, nous propose une analyse en tant que pratiquant mais surtout de sociologue.

Il commence son propos en allant chercher la réponse au titre du livre, dans l’Histoire de l’humanité, ou encore voir du côté de la génétique. Peut-être que la course à pied serait inscrite en nous depuis que l’Homme existe et que l’Homme contemporain irait pratiquer ce sport pour assouvir son instinct de chasseur/cueilleur.

On a le droit également à un retour sur l’Histoire du sport en général, avec les faits historiques marquants, de la création des JO en passant par la participation de la première femme à un marathon à Boston en 1966, et jusqu’à aujourd’hui.

On y trouve également, une recherche du coté des aspirations humaines fondamentales, avec une proposition de positionner la CAP dans la pyramide de Maslow. L’auteur étudie aussi, dans quelle mesure les influences sociales ont sur notre envie de pratiquer la course à pied. D’essayer de comprendre, ce qui pousse un quarantenaire à se lancer dans ce sport et à en devenir passionné en très peu de temps.

Au delà de l’analyse de la course à pied et on y trouve également une plongée au cœur des motivations humaines : les instincts, les motivations, les influences sociales et la façon de se construire une vie imaginaire.

 

3/ Ce que j’en pense ?

Pour l’avoir lu en quelques jours c’est que l’auteur a su me captiver et m’intéresser jusqu’au bout ! On y trouve plusieurs pistes de réflexion sur notre propre pratique.

Des moments d’étonnements pour le novice comme moi sur les sciences humaines et des moments plus courants qui nous ramène à notre propre expérience.

Ce n’est pas le livre qui vous fera courir plus vite, mais c’est un bouquin qui peut vous inciter à poursuivre votre pratique.

Je le recommande donc chaleureusement.

Si vous êtes intéressés par ce livre il est disponible sur Amazon en suivant ce lien :

 

 

Laisser un commentaire