Antoine GUILLON, célèbre Ultra-Traileur ayant notamment remporté l’Ultra Trail World Tour en 2015, ce qui en dit déjà long sur le bonhomme… Surnommé le Métronome pour sa capacité à prévoir ses timings d’arrivée aux points de ravitaillement sur ultra-trail. Dans ce livre, il nous fait l’honneur de nous livrer ses conseils accompagnés de récits.

C’est à l’occasion de mon anniversaire, que ma femme m’a offert ce livre.

Première surprise : le format ! En effet, il n’est pas des plus courant d’avoir un livre au format cahier A4, qui me rappelle mes cahiers de vacances, ces célèbres engins de torture des périodes de trêves scolaires !

Deuxième surprise (et pas des moindres) : le livre est dédicacé à mon prénom par M. GUILLON ! Je compte aujourd’hui une dizaine de livres sur la course à pied et une centaine de livres tous styles confondus, et c’est la première fois que je reçois un livre dédicacé ! Merci pour ce geste, ce n’est pas grand-chose mais c’est le petit plus qui fait plaisir, il faut l’avouer !

 

1/ Ca parle de quoi ?

le plaisir du trail sans contrainte

a/ Contexte

Ayant chaque année, autant d’Ultra Trail à son actif que j’en aurais durant les dix prochaines années, Antoine a de quoi nous faire 2-3 retours d’expériences.

Pour nous transmettre ses connaissances, l’auteur choisit de nous raconter plusieurs de ses courses, auquel il associe un conseil.

Les récits sont vivants et dynamiques, et je trouve assez original de lire un récit de course d’un « élite ». J’ai plutôt l’habitude de lire des récits de coureurs, comme moi, en queue de peloton plutôt que ceux menant le train…

C’est donc plutôt agréable d’observer le déroulement d’une course en tête dans la peau du coureur.

Le bouquin commence par nous décrire ce qu’est le trail et notamment l’ultra trail, avec une brève recherche sur les origines de la discipline.

b/ Les récits et conseils

On commence dans le dur avec un récit du Tor des géants qu’Antoine GUILLON a fait en 2014, suivi de conseils sur le sommeil, le travail du mental et du dénivelé positif comme négatif. Pour mémoire, dans cet article, j’ai essayé de vous décrire comment progresser en descente.

Pour le deuxième voyage que nous propose l’auteur, nous prenons la direction du Japon pour son célèbre ultra trail du mont Fuji (UTMF) qu’il a fait en 2014.  Il profite de cette expérience pour nous décrire l’importance de l’alimentation au quotidien ainsi que lors de courses.

Nous partons ensuite pour les îles, afin de parcourir la Transmartinique; l’occasion d’aborder le thème de la gestion de la chaleur. Sur cette partie, je n’ai rien appris résident en Bretagne… 😉

On repart en direction des pays Asiatiques avec la Hong Kong 100 , avec un focus sur la gestion des courses avec peu de dénivelé et/ou possédant des marches.

le plaisir du trail sans contrainte

On apprend ensuite comment courir de la nuit avec la Transgrancanaria.

Et c’est à la suite de ce passage qu’arrive le passage le plus long du livre. Le marathon des sables est utilisé pour comprendre sa méthode de gestion du matériel et les courses à étapes en autonomie. Ce n’est rendu qu’à ce passage que j’ai pris conscience que nous ne sommes vraiment pas dans le même monde ! La gestion du sac au gramme près, M. GUILLON a même réalisé un calcul du temps gagné en fonction du poids du sac… Impressionnant de gestion, rien n’est laissé au hasard ! Quand on dit que les ultra-trailers sont fous… on est très loin de la folie rendu à ce niveau de gestion !

le plaisir du trail sans contrainte

Après ce défi, place à mon préféré (étant mon objectif Ultra Trail à moyen terme) : la Diagonale des FouFou ! Bon lui il la gagne cette année-là… si je la finis je serai déjà content ! Outre le récit de course passionnant, ce qui m’a donné le sourire c’est la vision (que je partage) sur la progression en Trail sans réaliser de VMA ! L’auteur fort de son expérience de dizaines d’années de Trail, justifie son point de vue et nous décrit ses séances dans ce passage.

Avant de clôturer ce livre, notre ultra traileur préféré termine par les valeurs qui accompagnent le trail. Cela en faisant un tour d’horizon sur le respect d’autrui comme de l’environnement ou de soi, le partage, l’amitié, l’humilité, la persévérance, le dépassement de soi et les travers du trail. Un moment intéressant du livre qui m’a donné envie d’enfiler mes chaussures et d’aller faire une séance…

Et pour finir, nous avons des propositions de planning de séances, très adaptables et détaillées en fonction des niveaux.

 

2/ Ce que j’en ai pensé…

Ce que j'en pense

C’est un livre qui s’adresse à tous ceux ayant déjà pratiqué l’ultra-trail et souhaitant avoir les conseils d’un « élite ». Mais je le trouve également adapté à ceux qui, comme moi, n’en ont jamais fait mais ont quand même pour projet d’en prendre le départ un jour.

Les conseils prodigués sont ceux d’un pratiquant qui a un véritable retour d’expérience sur son sport. En effet, Antoine GUILLON, 47 ans progresse encore, et c’est de mon point de vue ce qu’il faut retenir. C’est bien beau de faire des podiums pendant 5 ans, si c’est pour être cassé de partout ensuite… La longévité est à mon sens une bien plus belle victoire…

Cela colle d’ailleurs avec mon objectif de vie de traileur : Être le plus vieux à prendre le départ d’un Ultra Trail…

J’ai encore quelques années à tirer avant de réaliser cet objectif du haut de mes 30ans, mais c’est ce genre de livres qui m’aidera à atteindre mes objectifs…

Je recommande donc vivement ce bouquin qui sort des sentiers battus !

Au plaisir de se croiser un jour M. le métronome 😉