Trail : Courir seul ou en groupe ?




S’il y a bien un sport solitaire, c’est la course à pied ! Enfin, ce n’est pas le seul, le vélo, la navigation, le ski… et bien d’autres en font partie aussi ! Mais le trail s’inscrit dans ces sports solos !

Pourtant, une multitude de clubs loisirs ou compétitions existent. Quand on prépare une course, c’est tout de suite compliqué d’appliquer un programme ET de faire les entraînements en groupe.

Comment s’en sortir ? Que faut-il privilégier ?

Avant de voir ça, je t’invite à télécharger mon e-book qui te donnera 15 conseils pour courir plus vite.

C’est bon ? C’est fait ? Alors, allons-y…

 

Tu courras en groupe pour ces raisons…

Le partage les amis !

L’information est la seule chose qui prend de la valeur quand elle est partagée.

Lors des sorties collectives ça papote sévère ! Lors des sorties groupe tu vas pouvoir échanger sur les dernières actus lues sur run actu, échanger sur la dernière paire de pompes à la mode ou même refaire le match des dernières courses que tu as pu faire…

Et tout ça SANS SAOULER TON CONJOINT QUI S’EN TAPE !!!!

Bon voilà ça c’est le gros point positif ! L’échange avec une même communauté qui partage la même passion !

 

Les conseils d’un coach

Cela permet également de bénéficier des conseils d’un coach à des tarifs intéressants. Celui-ci, pourra à ta demande te réaliser un plan d’entraînement pour préparer une course que tu as en objectif.

Lorsqu’on commence complètement la course à pied, il pourra aussi corriger ta technique de course (en gros ta façon de courir) qui est forcément à perfectionner.

Relai Grand Raid du morbihan 2018 planetetrail.com

Le rendez-vous

Comme la date et l’heure sont fixées ! On n’a pas l’excuse « oh bin je savais pas… » et puis on est attendu par le groupe !

Alors si on n’y va pas pour cause de fracture du mental c’est un échec.

Et un échec on n’aime pas ça !

Cet aspect est non-négligeable surtout par temps froid (lire mon article à ce sujet) ou par temps de pluie (l’article à ce sujet).

Car mentalement, aller courir tout seul sous la flotte quand on se les gèle, c’est bien plus compliqué que d’aller faire le guerrier dans la boue avec les copains !

De ce point de vue là, la force du groupe est intéressante.

 

Pour ces types de séances

On entend souvent dire lors de séances de fractionnés en groupe « oh bin heureusement que nianiania était là sinon je ne me serai pas autant donné » !

Se donner c’est bien ! Mais attention à ne pas trop en donner et caresser la blessure !

En trail, il est important de connaitre son corps !

Si un coureur sur route va faire du fractionné en fonction de sa VMA. Le traileur aimera plutôt travailler au ressenti.

Forcément, on est tous différents à ce sujet !

En groupe, il est préférable d’assister aux sorties longues, au footing et aux séances de renforcement musculaire.

Les deux premières sont effectuées à allure modérée ce qui permet les échanges comme on l’a vu plus haut.

Pour le renforcement musculaire, c’est une séance que le traileur n’aime pas trop par nature. L’option d’assister aux séances en groupe est alors un bon compromis !

Tu courras en tout seul pour ces raisons…

La liberté !

Tu vas où tu veux, quand tu veux !

Tiens un petit chemin à droite qui me fait de l’œil… c’était pas prévu, mais allez hop j’y vais !

C’est sûrement le plus gros point fort de la sortie en solitaire.

Pouvoir se programmer sa semaine d’entraînement comme bon nous semble.

C’est plus facile pour toi de courir le matin ? Et bin feu vert !

C’est plus facile pour toi de courir le midi ? Et bin feu vert !

Pas besoin d’attendre le jour et l’heure prévue par le club. Tu fais ce que tu veux, quand tu veux !




Travail du mental

Plus haut, on a vu que c’était plus facile de mettre le nez dehors en groupe quand il y a un temps dégueulasse !

Si tu arrives à te forcer quand même à aller faire la sortie prévue par ton coach préféré, alors tu sortiras grandement de ta zone de confort !

Et puis, sortir alors que personne ne nous attend et que personne n’en saura rien qu’on n’est pas allé faire la séance c’est puissance 1000 pour le travail du mental !

Il ne faut pas oublier que, même si on rencontre des gens fabuleux lors de nos trails, il peut se passer parfois plusieurs heures où l’on est seul au monde ! Si tu n’es pas habitué à cette solitude, surtout si les conditions ne sont pas bonnes, ça va vite être la panique à bord mon capitaine !

 

Pour ces types de séances

Apprendre à gérer son effort soi-même est bénéfique pour la gestion des séances de type fractionné ou des séances de travail au seuil.

C’est vrai dans les deux sens. On peut très bien vouloir trop en faire ou au contraire se la jouer cool, car on est le meilleur de la classe !

gainage musculation

On fait quoi alors mon colonel ?

Et bien comme souvent mon ami !

Tout est une question de mesure et d’adaptation. Prendre le plaisir là où le trouve en conscience de ce que l’on fait !

Personnellement, j’essaye de faire 4 à 5 séances par semaine avec une séance de footing en groupe le mercredi. C’est sympa, convivial et permet d’échanger sur notre sport.

Mais cumuler programme perso et groupe les deux à 100% est impossible !

Voilà un aperçu des points positifs et négatifs de chaque pratique ! Si tu penses que j’en ai oublié un ou deux ou dix, n’hésite pas à le partager dans les commentaires.

Et si ce n’est pas déjà fait, n’hésite pas à télécharger mon e-book qui te donnera 15 conseils pour courir plus vite.

 

« Si vous êtes le plus intelligent dans une pièce alors vous n’êtes pas dans la bonne pièce » Auteur ? Je sais plus !




Laisser un commentaire