Yiannis Kouros contre Kilian Jornet : Attaque justifiée ?

par | 19 Déc 2020

Kilian Jornet est-il le pantin de Salomon ? C’est l’accusation faite par Yiannis Kouros, Voyons s’il a raison…

Rappel des faits

Kilian Jornet a tenté de battre le record du 24h sur piste. D’ailleurs, il n’a jamais dit clairement que son objectif était de battre le record mais plutôt de réaliser la meilleure performance possible. Pour cela, il est parti sur le temps de Yiannis Kouros.

L’homme tient un record vieux de 23ans avec 303,506 km parcouru en 24h… Rien ksa…

Suite à un problème de genou puis finalement de vertige, Kilian Jornet est contraint d’abandonner au bout de 10h24 après avoir parcouru 134.8 km (quand-même…).

C’est là que le lynchage commence…

Je ne comprends pas comment ces coureurs qui sont censés être l’élite de la course à pied en montagne et sur les rochers ne peuvent pas arriver à faire du jogging sur une piste plate sans dénivelé dans des conditions qui ne sont pas si mauvaises. A moins de se promener avec une fille en short et de boire un café, on a vraiment froid. Pour la course à pied, ce n’est pas mal. Il faut bien rire. Lancez Bekele sur la piste et vous verrez le record du monde s’envoler littéralement. Jornet a clairement mordu plus qu’il ne pouvait mâcher. Espérons que cela lui apprendra que courir longtemps sur la piste n’est pas égal à courir longtemps dans les montagnes.

Jornet a essayé de chercher des raccourcis et des méthodes déloyales afin de tricher ! Quelqu’un peut-il fournir la règle qui dit qu’un concurrent est autorisé à être dans un endroit d’un pays et à choisir la date sur un base personnelle et la reporter de temps en temps, en attendant la météo idéale afin de choisir le jour qui lui convient pour réaliser l’épreuve ? J’apprécie les performances réalisées officiellement et selon des règlements qui sont égaux pour tous les concurrents ! Et les entreprises qui sont derrières ces notions anti-athlétique et ces irrégularités qui encouragent et poussent Les athlètes à tricher sont également coupables !

(Traduction DeepL)

Yiannis Kouros

Ultrafondeur

Le fond du problème

Une attaque n’est jamais sans fondement et sans justification. Essayons de voir le problème (si s’en est un) dans son ensemble. Sans apporter de jugement à aucune des deux parties.

L’année d’un Traileur élite

Pour arriver au niveau élite c’est un entraînement dense et à plein temps si nos ambitions sont fortes. On le voit chaque mercredi dans « café traileur« , les athlètes élites avec qui j’ai l’occasion d’échanger nous disent bien que c’est énormément de travail et de patience pour arriver au niveau qui est le leur.

Pour se professionnaliser, l’un des moyens les plus simples et les plus efficaces c’est de se faire sponsoriser par une marque. En échange de visibilité, la marque nous propose des dossards offerts, des tenus pour les entraînements et la compétition, un staff technique pour les trails, les voyages et hébergement payés…

Tout ça c’est bien beau et ça fait plaisir de n’avoir rien à dépenser pour pratiquer sa passion, mais ce n’est pas avec ça que l’on achète à manger ou paye notre loyer…

Ils sont très peu dans le Trail a avoir un salaire qui tombe en plus de tous ces avantages. Je ne connais pas le contrat de Kilian Jornet avec Salomon, mais en tant que Traileur le plus connu au monde, on peut penser qu’il a un petit peu plus que des avantages logistiques…

Les athlètes doivent donner leurs objectifs au moins un an à l’avance. Après une discussion avec les managers de la team. Ils trouvent un accord ! Dans cet accord, les athlètes doivent représenter la marque avec qui ils sont associés à certains événements. C’est logique… On imaginerait mal, une course sponsorisée par Salomon et aucun athlète Salomon au départ (pas même un ambassadeur…).

Mais ce n’est pas tout… Les athlètes ont aussi leurs rêves, leurs objectifs de vie, leur souhait d’évolution sportive… Ils ont aussi des envies de découvertes, d’aventures… N’oublions pas que ce sont des traileurs et non des robots qui répondent « oui-oui » à chaque désir de leur patron.
On l’a vu avec Xavier Thévenard sur le GR20, mais aussi avec François D’Haene sur le GR34 (projet finalement annulé cause Covid).

Kilian Jornet s’est donc fait un délire : 24h sur piste ! Pourquoi pas… ? On l’a vu dans cette vidéo, je vous invite à vous en inspirer !

Alors comment une marque peut-elle tirer son épingle du jeu ?

 

 

Une marque est une entreprise !

Ça parait évident, mais je pense qu’il faut le rappeler quand je vois certains commentaires sur les réseaux sociaux…

Une entreprise qui nait, créent de petits projets à son échelle, si cela fonctionne, ses projets deviennent de plus en plus gros, l’équipe pour monter tous les projets grossit également… Et ainsi de suite !
Une fois qu’on arrive à la taille de Salomon, il y a 650 salariés qui travail dans l’entreprise… Ces salariés, il faut bien leur donner du travail, pour leur donner du travail, il faut vendre des produits…
Pour vendre des produits, il faut que ces produits soient performants, au bon prix, et qu’on sache qu’ils existent… C’est là qu’intervient le marketing !

Le marché du Running et du Trail est en plein boom, je ne vous apprends surement rien !
C’est 850 Millions d’€ de chiffre d’affaires rien que pour l’équipement, avec 500 Millions d’€ rien que pour les chaussures. Ce qui représente un chiffre d’affaires deux fois supérieur au foot !

Les coureurs ultra-connectés

Le monde est ultra-connecté ! Nous avons des sollicitations de partout qui tombent, des notifications, des appels, de la pub, des réseaux sociaux… Il y en a partout !
Capter et retenir l’attention d’un public est aujourd’hui une tâche très compliquée.

Kilian Jornet est le traileur le plus connu au monde. Ce serait une faute professionnelle de la part de l’équipe marketing de Salomon que de ne pas profiter de cet événement pour faire parler de la marque.

Alors forcément, comme Salomon est un acteur majeur du Trail et bien ça sort le grand jeu… Événement ultra médiatisé, le nom de l’événement aura le nom d’une chaussure (tant qu’à faire…), création d’une vidéo émouvante, du Storytelling, un live mis en place (qui aurait pu être bien plus animé à mon goût)…

La recette fonctionne

Aujourd’hui, toutes les personnes qui s’intéressent à la course à pied et au trail ont entendu parler de la performance de Kilian Jornet.
Par association, beaucoup ont entendu parler de la dernière paire de chaussures de Salomon… Forcément !

L’équipe marketing de chez Salomon n’a donc fait que son boulot et l’a bien fait, dans le but de faire tourner l’entreprise et donc faire vivre des salariés et des actionnaires.

La réaction de Yiannis Kouros

Yiannis Kouros a fait toute sa carrière dans un monde qui n’était pas autant connecté. Tout le travail qu’un athlète élite doit faire pour se montrer et raconter son histoire au quotidien (pour ne pas se faire piquer la vedette par un YouTubeur de milieu de peloton comme moi…) c’est quelque chose qu’il n’a jamais eu à faire…

Alors, je ne connais pas personnellement Yiannis Kouros donc cela reste des suppositions… Je n’ai pas la conviction qu’il se rende compte du travail que cela représente de sortir du lot actuellement pour un athlète élite.

Cela n’enlève absolument rien à ses performances stratosphériques, ce n’est pas pour rien qu’on le surnomme le « Dieu courant ». 

Avec un petit peu d’empathie et en se mettant à sa place, on peut comprendre sa réaction. Voir la lumière faite sur un record qu’il a dû acquérir grâce à de nombreux sacrifices a dû l’agacer quand il a vu la médiatisation autour de ce projet, alors que ce n’était pas dans les mêmes conditions que les règles officielles qu’il a dû subir à de nombreuses reprises. 

La magie Kilian Jornet a opéré dans le Trail

À mon sens, il ne faut pas oublier l’objectif du sport élite pour les gens comme nous qui admirent les performances que nous serons bien incapables de réaliser un jour.

Le but des tentatives de records et des compétitions est de dans rêver les gens, de les faire s’évader le temps d’un instant, d’unifier une nation…

Les athlètes élites sont les acteurs du rêve !

Si pour certains, la recherche de la valorisation de leur égo est l’objectif à atteindre à tout prix, j’ai la conviction que ce n’est pas le cas de Kilian Jornet.

On parle quand même d’un traileur qui a arrêté de manger pendant 5 jours en continuant de s’entraîner comme un acharné, juste pour voir les effets sur son corps. Source « Au-delà des sommets »

Il a la passion de découvrir de nouvelles choses, d’être là où personne ne l’attend ! C’est dans sa nature.

 

 

Même si le record avait été battu

Le record reste encore à battre ! Si Kilian Jornet avait réussi la prouesse d’atteindre son record, il aurait réussi à le battre dans ses conditions.
Cela n’aurait absolument rien enlevé à la performance de Yiannis Kouros.

En trail, nous sommes habitués à cela. Bien souvent, on ne parle même pas de records mais de « meilleur chrono connu ». Les conditions météos sont à chaque fois différentes d’une année sur l’autre, les parcours changent…

Cela est moins vrai sur route !

Kilian Jornet n’est donc absolument pas à la botte de Salomon. Si c’était le cas, je pense que d’autres marques seraient ravies d’accueillir Kilian Jornet dans leur team !

J’espère que vous aurez à vivre des défis comme celui de Kilian et si c’est le cas, vous aurez besoin de connaitre ça.

Accessible pour une durée limitée :

François HINAULT

François HINAULT

Créateur de contenu sur le Trail Running

Depuis 2015, j’aide les Traileurs à progresser dans leur passion. 

Je partage mes conseils, des tests matos et mes aventures en vidéos et articles de blog.

J’aime le débat, l’échange d’idées de façons bienveillantes mais j’ai horreur de l’injustice et de l’agressivité.

J’adore également le voyage et rencontrer d’autres personnes même si je suis d’un naturel plutôt timide.

Fier de ma région, je porte le drapeau Breton sur moi lors de tous mes trails.

Depuis Septembre 2020, je suis aussi Ambassadeur pour La Clinique Du Coureur Europe.

0 commentaires

Laisser un commentaire