TEST – Lampe frontale Go’lum Piom+2

La lampe frontale est à ranger dans la catégorie « investissement ». On y réfléchit à 2 fois (voir 3) avant de passer à l’achat. Dans cette catégorie on a aussi les bâtons, les montres Cardio/GPS, par exemple !

Entre une montre haut de gamme et une montre moyenne gamme, vous pouvez ne pas voir la différence si vous ne vous servez pas de toutes les fonctionnalités proposées…

Pour une lampe frontale, vous verrez tout de suite la différence entre une moyenne gamme et une haut de gamme. D’où l’importance de bien choisir sa lampe frontale de Trail et Ultra-Trail.

La Go’Lum Piom+2 fait-elle partie de ces lampes où on peut y aller sans hésiter ?

Le concept

Dans un marché aussi concurrentiel que celui de la frontale et même de l’outdoor en général, si vous n’avez pas un vrai élément différenciant alors votre produit ne fonctionnera pas.

Go’lum vient de réussir le pari d’apporter une nouveauté jamais vue sur le marché de la lampe frontale de Trail et Ultra-Trail.

La promesse de Go’lum c’est de vous apporter la quantité de lumière dont vous avez besoin quand vous en avez besoin. Ni plus ni moins…

Techniquement c’est très fort, car on imagine bien que dans une descente ultra technique des sentiers de la Réunion on aura besoin de plus de lumière que sur un chemin de halage de l’ultra marin.

C’était déjà les fonctions remplies par la Piom+ V1 (ma vidéo sur la Piom+)… 

Mais il manquait un truc…

Les caractéristiques de la Go’Lum Piom+2

Mode d’éclairageClassique et intelligent (autonomie ou puissance)
Puissance40/150/300/500/1000
Autonomie65h/13h/6h40/3h40/1h40
Poids129g
Portée max110m
ÉtanchéitéIPX4
Nombre de batteries livrées2
Prix189€ ou 201€ (en fonction du chargeur choisi)

Réception de la Go’lum piom+2

Au déballage de votre colis vous retrouverez une pochette de rangement, 2 batteries, un bandeau tour de tête, une sangle dessus-de-tête, un chargeur Power Bank ou classique et votre frontale avec son socle.

Pourquoi 2 batteries ?

Go’lum s’adresse clairement aux personnes à la recherche d’un équipement performant et puissant qui souhaitent partir longtemps.

En ultra-trail, les organisations imposent d’avoir 2 batteries au départ avec vous. Là au moins, elle est fournie directement.

Pourquoi une sangle “dessus-de-tête” ?

En fonction de la morphologie de votre tête, vous aurez peut-être besoin d’ajouter cette sangle. Dans une descente technique, ou lors d’accélérations franches en fonction de votre tête, il se peut que vous ayez besoin de cette sangle pour améliorer le maintien de la go’lum piom+2 sur votre tête.

Deux types de chargeurs ?

Le chargeur classique vous permettra de mettre une batterie à charger à fois. Rien de particulier à ajouter sur ce chargeur, si ce n’est que la prise secteur n’est pas fournie à la livraison… Mais bon on en a tous 1000 dans les tiroirs de la maison alors écologiquement c’est une bonne idée !

Le chargeur Power Bank est plus cher, mais aussi plus intéressant. Go’lum a eu la très bonne idée de ce chargeur. Vous aurez la possibilité de charger vos 2 batteries en simultané ce qui peut être intéressant lors d’un trek, si vous avez peu de temps de présence dans un refuge. Sur Ultra-Trail, le chargeur Power Bank pourra vous servir aussi si vous êtes en fin de batterie sur votre téléphone, vous pourrez le recharger grâce à la Power Bank Go’lum.

Parlons du socle

Sur la Go’lum Piom+ V1 le socle est rigide. Sur la Piom+2 on a un socle plus souple très bien pensé. Il va épouser la forme de votre tête et permettre un meilleur confort.

Le socle est composé de 2 élastiques orange pour accrocher la lampe au socle. Ils vous donnent la possibilité de mettre le bouton à gauche ou à droite en fonction de votre préférence.

L’inconvénient du bouton sur le côté c’est qu’en cliquant dessus vous poussez la lampe sur le côté… Donc il faut la maintenir avec vos autres doigts…

Le design de la lampe frontale Go’lum piom+2

La matière première utilisée pour fabriquer cette lampe frontale est entièrement régénérée et biosourcée par Agiplast.

Cette nouvelle volonté de Go’lum de réaliser une lampe frontale à l’impact écologique le plus minime possible est encore marquée ici.

Ce choix apporte une nouvelle couleur à la lampe. Elle est maintenant plus sombre et personnellement j’adore ! C’est en mettant, la piom+ et la piom+2 l’une à côté de l’autre j’ai trouvé que la V1 faisait cheap à côté. Même si ce n’est qu’une impression visuel, car les matériaux utilisés sur la V1 étaient déjà très bons.

L’inconvénient majeur de la batterie non déportée, c’est que vous prenez tout de suite tout le poids sur le devant de la tête. La go’lum pèse 129g (tout compris), cela ne la place pas en top 1 sur le marché. Le choix de Go’lum est d’accès sur un produit robuste, qui tiendra dans le temps et résistera aux chocs. Question de choix !

Un petit mot sur l’étanchéité, la lampe est IPX4, ce qui la rend résistante à la pluie, mais ne la plongez pas nous l’eau, elle risque de ne pas aimer ! En Trail et Ultra-Trail, cela nous convient très bien.

Tableau autonomie/puissance

Puissance401503005001000
Autonomie65h13h6h403h401h40

Disons-le directement, sur ultra-trail vous n’aurez besoin que rarement de 1000 lumens. C’est une puissance énorme qui peut éclairer jusqu’à 110m…

Mis à part pour éclairer un paysage, je ne vois pas l’intérêt si ce n’est de consommer toute la batterie de sa lampe frontale.

Si vous choisissez le mode manuel alors vous allez naviguer le plus souvent entre 150 et 300 lumens. Ce qui vous permettra de tenir toute une nuit avec une seule batterie.

La diffusion de la lumière

Un des éléments les plus fatiguant de nuit c’est de fixer notre regard sur un point lumineux durant des heures.

Je trouve que la lentille ronde et la combinaison de 2 faisceaux (un large et un étroit) proposent un très bon éclairage là où on doit voir directement, tout en mettant un léger éclairage sur les côtés sans perturber notre regard.

L’utilisation de la lampe Go’lum piom+2

Imagine…

3h du mat’, c’est ta deuxième nuit dehors…

Autant te dire que tu n’arrives plus à dire “pain beurre” sans bégayer en Thaïlandais…

Cependant, la course se passe bien ! Tu as ta foulée qui se déroule normalement…

Tu es dans tes pensées et là d’un coup, le chemin descend et devient technique.

Tu as besoin instantanément de plus de lumière.

Si tu dois appuyer sur un bouton, tu perdras ton équilibre.

Je te rappelle que tu n’es plus très frais… et que si c’est une usine à gaz pour trouver le mode de fonctionnement cela va être compliqué de t’en sortir indemne.

Alors que là…

Tu as ta Go’lum Piom+2 qui fera le boulot toute seule ! C’est la prouesse technique du mode intelligent !!!

En fonction de la vitesse à laquelle vous allez et de la technicité du terrain, votre lampe frontale ajuste automatiquement l’éclairage.

Ce n’est pas merveilleux ça ?

La Piom+ avait déjà cette fonction. Là où la Piom+2 est innovante, c’est que vous pourrez choisir entre le mode intelligent focus sur l’autonomie (jusqu’à 15h d’autonomie) ou intelligent focus sur la puissance (jusqu’à 6h d’autonomie) !

Ce passage de l’un à l’autre se fait en un clic sur la lampe.

Un guide de démarrage vous sera fourni avec la lampe. 

Ce dont vous vous servirez le plus souvent est sur le schéma ci-dessous.

Vous avez également un mode SOS dont je vous souhaite de ne jamais avoir besoin.

Un éclairage rouge qui sert à être vu sans éblouir ou blanc qui pourra vous servir par exemple pour chercher un objet ou lire dans votre tente en Trek sans consommer trop de batteries.

Conclusion

C’est un très bon travail que Go’lum nous propose avec sa lampe frontale Piom+2. Même si le prix de 189€ (sans option) est conséquent. L’achat de votre lampe se situe clairement dans la catégorie des investissements (vous trouverez tout mon matériel pour trail et ultra-trail). Avec sa garantie de 3 ans, vous êtes partie pour au moins 5 ans (facile) avec cette lampe frontale qui vous accompagnera durant des milliers de kilomètres.

Si votre souhait est de porter un produit performant, tout en aidant une entreprise française encore au tout début d’une belle aventure alors n’hésitez pas plus longtemps.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Vous aimerez aussi