CR + Vidéo Trail de la pointe du Raz 2018

Hello les Traileurs,

Ce weekend fût bien chargé en émotions de toutes sortes ! On a commencé par fêter le samedi soir l’anniversaire de belle sœur et belle maman avec un repas diététique de veille de course digne des plus grands nutritionnistes sportifs…

choucroute

Retour à la maison à 00h30 pour fermer les yeux à 1h ! 6h plus tard, nous voilà sur le pont pour nous rendre à Cleden Cap-Sizun pour le départ de la course.

La crème chauffante étant mise et la petite bouffée de Ventoline aspirée (je suis asthmatique…), nous regagnons la ligne de départ !

Tout de suite je croise des têtes connus Kévin et Christophe qui se sont visiblement biens remis de leurs Grand défi du Glazig 🙂

Comme nous ne sommes pas en avance (comme d’habitude), le poto Kévin (pas le même) nous a récupéré notre dossard.

 

Top Départ

la cote_1.36.1

C’est donc accompagné de Tangi, Vincent, Florian et Kévin que je me lance sur les pistes grasses à souhait !

Quel bonheur de prendre un départ avec les copains ! Je souhaite à tout le monde de pouvoir vivre ces moments !

Séquence émotions terminée … On peut rentrer dans le vif du sujet !

Moins de 2kms après le départ le terrain étant très boueux tout le monde marche sur les côtés et essaye de trouver LA trace la plus facile.

Gros malin que je suis, je fonce droit devant dans la boue « quitte à être crado autant pas perdre de temps… » ! Sanction immédiate, je perds ma chaussure dans la boue !

Je me retrouve donc à faire demi-tour pour aller la chercher ! Cela ne manque pas de faire rire les camarades qui passent par là au même moment ! Esprit trail ? Oh ouai… j’aurai fait pareil à leur place 🙂

Chaussure retrouvée et remise au pied, j’ai les mains pleines de boue et des cailloux plein la chaussure, ils m’accompagneront jusqu’au bout !

Cette mésaventure m’apprendra à ne pas tester des lacets élastiques quand le terrain est gras ! Vous voyez, même après avoir fait plusieurs trails long on en apprend encore 🙂

Ouaouuuu !

la cote_1.36.1

Nous voilà rendus sur la côte, 3km après le départ, et nous la suivrons sur plus de 20kms ! C’est ce qui fait la magie de ce Trail ! Du chemin côtier tout du long ou presque.

C’est tellement beau ce paysage que j’ai envie de tout filmer !

Florian étant à l’aise part devant mais reste toujours à portée de vue sur la pointe en face.

Tant dis que le reste du groupe suit la cadence imposée. Une trace étroite, dûe au parcours côtier fait que doubler est assez acrobatique et demande un effort musculaire supplémentaire non négligeable. Les portions pour doubler facilement sont donc assez rares. Mais bon… si on était partis plus vite on en serait pas là… 🙂

Comme nous avons tous de quoi se ravitailler sur le dos on ne s’arrête pas faire le plein au premier ravito.

La route continu donc avec ses innombrables point de vue tous aussi magnifiques les uns que les autres !

2eme ravito, nous retrouvons Florian qui se dit « quite à être tout seul 1min devant vous autant rester avec vous »… C’est pas faux ! Le chemin est plus agréable en discutant. Enfin pas trop quand même car le rythme est devenu soutenu le peloton s’étant écarté, nous sommes maintenant à notre rythme.

Mais le loulou a les jambes qui brûlent et repart devant hors de notre vision !

 

On lâche rien !

Baie trépassé_2.3.1

La baie des Trépassés est maintenant sous nos godasses, le sable est dur et donc pas trop exigeant. J’ai un souvenir douloureux de l’édition 2016 où j’avais mis un temps fou à récupérer suite à la côte bien raide au bout de la plage.

Je prends donc mon temps cette fois-ci et la côte passe toute seule, on relance c’est parti, direction la pointe du Raz !

20min plus tard, nous y voilà. Tangi, Vincent, Kévin et moi-même arrivons à cette magnifique pointe, que tous les voyageurs en visite dans le secteur ne rateraient pour rien au monde.

Ce n’est pas sans émotions que je foule les pavés dessinant le chemin de la pointe. C’est ici que repose, symboliquement, mon papa décédé d’un cancer des poumons.

Taquin qu’il était, son dernier souhait fût de se faire incinérer, et que l’on jette ses cendres à la pointe du raz, comme ça à cause du vent ses cendres nous reviendraient dans la tronche et il nous ferait chier une dernière fois… Son souhait fût respecté, mais nous avons pris garde au sens du vent… 🙂

2eme séquence émotion terminée ! 😉

 

Le chemin du retour

Nous voilà déjà rendus à la moitié ! Le vent cette fois-ci est de la partie. Et la mer nous offre des vagues somptueuses, qui s’éclatent contre les rochers. Difficile de dire la hauteur de certaines mais le spectacle fût très impressionnant !

Dans un élan de motivation Kévin et moi, partons devant à la poursuite de Florian. « Je l’aurai un jour je l’aurai… » !

J’avais annoncé à Vincent que l’on ferait le parcours ensemble, mais cette motivation soudaine m’a fait partir devant sans regarder si ça suivait… Mes excuses copains !

Grâce à Tonton Loïc et les cousines Camille, Julie, et « Jeremy » 😉 présents tout du long du parcours pour nous encourager, nous avons des informations sur la distance qui nous sépare de Florian.

Kévin est dans le dur mais s’accroche ! Depuis 6 mois il est en Guyane est n’est plus habitué à parcourir des terrains aussi « cassés » que celui-là ! Heureusement, sa bonne condition physique générale lui permet de tenir bon !

Notre remontée sauvage, nous fait arriver sur les pas de Caroline (Runneuse au QFL), avec sa bande de potes. Et nous passons un moment super sympa à échanger sur nos douleurs de jambes respectives ! 🙂

coup de rouge_1.37.1

C’est au 21eme km que nous réussissons à rattraper Florian, content de nous voir : « je commence à être dans le dur » !

Quelques kms plus loin on quitte la côte pour les 4 derniers kms. Très exigeant pour les jambes car le terrain est complexe de par ses dévers, des sous-bois avec de multiples zig-zags…

Il faut donc en garder sous la semelle jusqu’au bout !

 

Le finish !

coup de rouge_1.37.1

Nous quittons le chemin de boue qui alimente cette fin de parcours.

Et c’est parti pour cette longue côte de bitume… Sauf que…

Un groupe d’anciens, tient un stand de pinard et de pâté, au cul d’une voiture… Et me propose un coup de rouge !

Ayant autant de mentale qu’un loup devant un mouton, je ne résiste pas et prends mon verre de pif avec les copains d’un instant !

Kévin et Florian me jettent un regard, et s’en vont vers l’arrivée me laissant seul face à ma faiblesse !

Je ne traine pas trop non plus ! Et tente de les rattraper… Mais le verre de « sang du christ » me brasse le ventre, tout ça dans une montée exigeante, je lâche l’affaire !

Me voilà rendu à Cleden Cap-Sizun, je passe la ligne d’arrivée juste avec mes deux compères et arrive tout de même à passer en dessous de 3h30 de justesse !

Youpinou et moi_1.35.1

Je ne profite pas longtemps de cette ligne d’arrivée, car le rouge me retourne le ventre et je pars vite contre une haie pour le « rendre »… Encore une fois les gens autour se fichent de ma poire, c’est de bonne guerre ! 🙂

Direction le ravito d’arrivée pour s’enfiler quelques verres de soupes bien chaude, qui fait le plus grand bien !

J’y croise Agnès, dont je vous avez parlé dans mon CR sur le Trail du Scorff, nous échangeons très rapidement car elle doit se rendre à la remise des prix étant première V1. Félicitations à toi Agnès 😉

Peu de temps après Vincent nous rejoint au ravito, il a passé la ligne 7min après nous ! Félicitation à lui qui bat son record de plus de 20min sur le même parcours !

Suivi de Tangi, qui passe la ligne 3h50 après le départ, des crampes l’auront accompagné une bonne partie du chemin mais la persévérance l’aura emmené au bout. La vengeance de l’abandon de l’année dernière est prise ! Bravo à toi mon copain !

 

La suite

Pas le temps de se reposer, direction la maison, pour fêter les 1 an de mon pti bonhomme ! Nous nous retrouvons tous, chez moi, pour « refaire le match » !

Le partage, bien plus important que les résultats, car cela apporte bien plus de satisfactions sur la durée… Je ne cesserai de le répéter !

Prochaine étape dans 5 semaines pour le Trail de l’Aber Wrac’h et ses 54 kms, cette fois-ci je serai seul avec ma caméra, mais je suis prêt à en découdre avec ce beau parcours !

En complément de ce CR vous avez la vidéo de la course ci-dessous.

Si le CR et la vidéo vous ont plu, n’hésitez pas à les liker et partager sur tous les réseaux sociaux du monde !

Je vous dis à très vite et n’oubliez pas : « défiez-vous » ! Tchaooo

 

 

2 commentaires sur “CR + Vidéo Trail de la pointe du Raz 2018

Laisser un commentaire