L’esprit Trail : On en parle ?

Reconnu par ses pratiquants mais aussi par ceux qui viennent encourager ou accompagner les coureurs, le trail possède un véritable esprit. D’autres sports en ont sûrement un mieux, d’autres moins bien… Je n’ai pas fait d’études en esprit du sport ! Mais j’en ai quand même pratiqué plus d’un !

Alors qu’est-ce-qui rend ce sport si attrayant ? Qu’est-ce-qui fait qu’au lendemain d’un trail qui nous en fait baver on a déjà hâte au prochain ? Sommes nous de vrai tarés ? Ou y a t’il une espèce de force qui nous entraîne vers la récidive ?

Allons-y chers amis ! Mais attention à la fin de cet article vous allez vous inscrire à un trail pour le weekend prochain…

 

Plan de situation

etat des lieux

Seul face à lui même, le traileur se retrouvera un jour ou l’autre ! Des heures durant lesquelles il doutera, se posera des questions existentielles sur sa présence au beau milieu de ce terrain désert humain. Voir ces sommets nous regarder de haut avec leur puissance que l’on obtiendra jamais. Dompter son environnement est un souhait de l’Homme depuis tout temps. Ces questions trouveront réponses dans notre capacité à se rappeler ce qui nous a poussé à prendre ce départ.

Dans le trail, la chance n’existe pas ! On ne peut pas terminer une épreuve de centaines de kilomètres juste en ayant de la chance ! Chaque être humain part avec un bagage génétique plus ou moins avantageux pour la pratique de tel ou tel sport, mais la réalisation d’une épreuve aussi longue et intense n’est jamais due à la chance. Seul la connaissance de soi, du milieu, de son équipement, et le soutien des autres feront que vous arriverez au bout ou pas.

Plongé au milieu de la nature, le coureur aura tout son temps pour se remettre en question, définir ses raisons de vivre, établir des projets… Le cerveau a horreur du vide: essayez de fermer les yeux et de ne penser à rien… Allez-y faites le vraiment!Si vous êtes un méditant cet exercice est facile pour vous; mais pour les autres… Alors imaginez les pensées qui peuvent traverser l’esprit durant ces heures d’efforts et de fatigue.

C’est de cet esprit que vient l’esprit trail ! Comme chaque coureur a connu des moments d’intense joie mais aussi de difficultés énormes, il n’aura aucun mal à se mettre dans la peau du gars (ou de la nana) à côté de lui.

 

Le respect, ça change l’école

respect-1

Je fais partie de cette génération à qui on a rabâché cette phrase; donc quand j’entends « respect » je pense tout de suite à cette phrase…

Dans le trail c’est une valeur fondamentale, qui est partagée par la majorité des participants. Il n’y a qu’à se porter bénévole sur course pour voir le nombre de remerciements de la part des coureurs. Ceux-ci expriment leur gratitude pour ceux sans qui cette course n’existerait pas !

C’est vrai pour les bénévoles mais également pour les organisateurs, le public, l’environnement et pour les participants entre eux.

Lorsqu’on lit les comptes rendus des plus écrivains d’entre nous, on se rend bien compte qu’il ne se passe pas un trail sans qu’une rencontre ne se produise ! Je parle ici des trails longs bien entendu, faire connaissance sur un 15kms est compliqué… Ces coups de boost que l’on s’apporte mutuellement dans les moments de souffrance. Ici la différence de milieu social n’existe pas ! Tous dans la même merde ! Que vous soyez chirurgien ou smicard, on s’en tape royalement ! L’aide et le soutien seront apportés de la même façon. Savoir que l’on peut compter sur n’importe quel autre concurrent rend ce sport humain avant tout !

 

Notre coté Greenpeace

emails-centre-interet-nature-ecologie

Certes vous verrez quelques sachets de gel traîner par terre, mais je suis convaincu qu’il s’agit d’un sachet déposé ici par mégarde et non par réel déni de la pollution. En effet, lorsque l’on veut remettre un sachet dans une poche tout en courant, il peut y avoir un raté sans s’en rendre compte. Cela n’est pas excusable et demande une véritable réflexion de la part du coureur pour savoir ce qu’il va faire de ses déchets durant la course.

Certaines organisations refusent l’usage de bâtons afin de préserver au maximum l’environnement. C’est le cas pour le trail de Belle-île en mer mais aussi de la Diagonale des Foufous, pour ne citer qu’eux !

Peut-être que j’ai trop regardé Avatar, mais dans une forêt humide, vous ne ressentez pas cette puissance se dégager de ce grand chêne centenaire ? La nature d’où quelle vienne ne demande qu’à être respectée; les traileurs remplissent cette mission avec un grand succès !

 

Copains comme cochons !

Etre_copains_comme_cochons_m

Partager un trail avec une personne peut vous rendre amis pour la vie. Ce simple fait d’avoir vécu un moment intense avec cette personne vous unit. Un sourire se dessinera automatiquement et un tas de souvenirs resurgiront lors de votre prochaine rencontre.

Je me souviens d’un de mon premier défi (33kms en nocturne + 54kms le lendemain matin) ! Nous étions à deux à faire ce « grand défi » ! Quand le réveil a sonné le matin et qu’il a fallu rechausser les chaussures encore humides de la veille, mon ami a eu un moment de faiblesse psychologique et a failli repartir dans les bras de Morphée ! Heureusement que j’étais plus frais que lui au réveil et que je nous ai secoué pour prendre le départ: c’est lui qui me traînera jusqu’à l’arrivée. Comme quoi nous avons tous nos moments de faiblesse et de fraîcheur, c’est donnant donnant !

Tout cela se passe en restant le plus tolérant et le plus humble possible.

 

L’Humilité te caractérise ami Traileur

humilité

Certains pourraient voir ce blog comme un manque d’humilité, car je raconte mes mini exploits sur le net et les partage à tout va sur les réseaux sociaux. Et ils n’auraient peut-être pas tord… 🙂

Toujours est-il que lorsque l’on prend pour la première fois le départ d’une course longue… On fait pas les malins ! Les traileurs sont rarement là pour « faire un temps » ou « faire une place » ! Non la grande majorité espère arriver au bout en pleine santé ! Le parcours comporte tellement d’inconnus ! Seuls les plus aguerris comme Antoine GUILLON, arrivent à prévoir à la minute prêt où ils seront et à quelle heure ! Ce n’est pas pour rien qu’on le surnomme « le Métronome ».

Dans votre entourage vous avez sûrement des gens qui ont réalisé les ultras trails les plus difficiles au monde ! Pourtant ces gens, en général, ne le crient pas sur tous les toits, s’entraînent avec des gens de tous niveaux et sont prêts à faire bénéficier de leur expérience volontiers à celui qui le souhaite. Cela se fait naturellement sans rien attendre en retour.

 

Jusqu’au bout de l’extrême limite…

extreme-limite1
Pour le choix de cette photo, comprendra qui pourra… 🙂

L’abandon… Si mal vécu par chacun d’entre nous ! Je n’ai encore jamais abandonné un trail mais cela arrivera un jour… forcément ! Je pense faire un article sur le sujet, comment gérer l’après, comment ne pas culpabiliser,….

S’il est si dure d’abandonner, c’est que le traileur s’engageant sur des courses si dures, s’est préparé pendant de longues heures, jours et nuits, sacrifiant sa vie de famille par moment.

Mais ce qu’il faut retenir dans cette histoire, c’est que le traileur fait preuve d’une grande persévérance face à la difficulté. Là où il serait si facile de prendre la navette et rentrer prendre une bonne douche, le traileur continue… C’est souvent l’organisation qui est obligé de mettre fin au voyage ! Cela dans le but de préserver la santé du coureur !

Quand un défi est accompli il en veut un autre ! Le plus vite possible ! Si possible tout aussi dur ! Seraient-ils drogués ? Peut-être…

Chacun court pour une raison qui lui est propre. Je pense qu’on ne court pas juste « pour arriver au bout ». On court pour une cause, pour un proche qui nous a quitté, pour un copain devenu paralysé… Cette cause nous aide bien souvent à voir le soleil malgré les nuages ! Nous aide à voir la pluie comme les larmes de ceux qui ne peuvent être à notre place ! Toute ces raisons font que la persévérance nous habite !

 

On est pas chez les Bisounours non plus…

coup-de-gueule

Pour l’instant, les récompenses offertes aux vainqueurs des plus grands Ultra Trail restent ridicules ! Souvent la bise, une tape sur l’épaule, un « merci » et à l’année prochain, on se quitte bons amis ! Certains organisateurs peu scrupuleux profitent du succès de leur course pour afficher des tarifs incroyables à l’inscription. Plus d’un euro le km pour certaines ! L’offre et la demande… Voilà ce qui dirige le marché !

Certains me diront, oui mais il y a la sécurité, les ravitaillements, les navettes, les lots…. Ils ont peut-être raison mais une partie de moi ne peut s’empêcher de penser qu’il y en a un ou plusieurs qui s’en mettent plein les fouilles au passage ! Mais après tout, ils travaillent dur pour organiser ces courses !

Quand les primes de victoire apparaîtront, alors les coureurs ultra connus du moment verront apparaître devant eux des coureurs chargés à bloc, remplis de toute la pharmacie du coin dans leurs veines !

Pour l’instant, le trail en est épargné et les cas remontés restent des cas isolés. Avec le souhait de la FFA de mettre la main sur le trail cela changera peut-être ? Je n’ai pas la réponse !

En attendant, profitez largement de votre santé si elle vous permet de réaliser les objectifs que vous vous êtes fixés pour cette année. C’est le principal… Laissons la polémique de côté et gardons notre Esprit de Traileur intact le plus longtemps possible 😉

 

Chaque thème développés ci-dessus est tiré du livre d’Antoine GUILLON, que je vous recommande fortement de lire. J’en parle ici. Et vous pouvez le retrouver ici :

 

PS : Si ce n’est pas déjà fait, je t’invite à télécharger mon E-Book qui te donnera 15 conseils pour courir plus vite.

 

« Posséder l’esprit sportif, c’est avoir la victoire humble et la défaite honorable ! »
Serge ZELLER

2 commentaires sur “L’esprit Trail : On en parle ?

Laisser un commentaire