Script + vidéo : NE JAMAIS ABANDONNER UN TRAIL

 

intro

Un jour je me suis demandé « mais pourquoi je fais tout ça ? pourquoi je suis là à courir, avoir mal aux cannes, me lever à pas d’heure pour prendre un départ de nuit pendant que d’autres font la grasse mat’… » Enfin, bref remise en question totale sur la pratique du trail… Je suis sur que cela t’es déjà arrivé aussi de te poser ce genre de question ! Et souvent on se les pose quand on est dans le dur pendant un trail, peut-importe la distance ! Bonne nouvelle : C’est normal !

Ok ! Bon… quand on est dans le dur psychologiquement il faut bien se relever à un moment sinon on arrête tout et on rentre à la maison…

voilà donc quelques astuces pour vous aider à positiver et reprendre du poil de la bête !

Faire le bilan de ce qui va bien !

vous avez peut-être mal aux jambes, mais peut-être pas au ventre, aux chevilles, au dos… que sais-je encore… partez des pieds à la tête et pensez à chaque partie de votre corps et demandez-vous : « est-ce que cette partie de mon corps va bien ? » Déjà ça vous occupera un bout de temps si vous faite ça pour chaque partie du corps, et ensuite votre cerveau admettra qu’il y a plus de choses qui vont bien que de chose qui vont mal !

 

Pensez que d’autres aimeraient être à notre place

discours des fois un peu culpabilisant quand on se sent dans le mal mais qui marche bien quand même…

On est pas obligé de faire dans le dramatique complet du style, « lui il est né avec deux jambes en moins il pourra jamais courir » non on peut juste penser à Jean-Mich qui s’est fait un prépa de fou et qui s’est blessé bêtement au boulot la semaine juste avant le Trail et qui aurait voulu être à notre place ! On se sentira presque redevable d’aller au bout pour tout ceux qui ne peuvent même pas prendre le départ !

 

Vengeance

Dans votre vie, vous avez peut-être eu une personne qui vous a traité d’incapable, de raté, ou autre saloperie… et qui n’aurait pas misé un centime sur le fait que vous réussiriez une épreuve comme celle là un jour…

pensez à elle et vous dire qu’elle avait tord vous donnera la hargne d’aller au bout de l’épreuve et de ne rien lâcher !

 

Prendre un porte-bonheur

prenez avec vous un petit objet qui vous rappel de bon moment… Pour ma part c’est cette balle que j’ai pris lors de la naissance de mon fils pour ne pas que ma femme me broie la main… Elle m’accompagne sur tous mes trails !

Alors pensez à prendre, une photo, un objet symbolique, ou un aliment qui vous redonne le moral genre MnM’s !

Ayez votre phrase motivante

Elle sera propre à chacun et souvent très personnelle vous pouvez vous écrire sur le bras, la main où sur votre dossard, une phrase qui vous boostera !

Cela peut-être « la douleur est temporaire, l’abandon est définitif » ou « sache qu’à un moment t’auras pas plus mal » ou « pierre qui roule n’amasse pas mousse »… Ah non rien à voir !

 

Souriez !

De nombreuses études on démontré les effets bénéfique du sourire ! En souriant, vous développez automatiquement des hormones et des neuro-transmetteurs qui envoient à votre corps des signaux qui l’aident à se détendre, à se calmer, à prendre du recul par rapport à ce qui se passe au niveau de vos pensées.

Bon clairement si on vous regarde faire, vous aurez l’air d’un con… mais on se retrouve souvent seul pendant un trail…

 

Step by step

Ouai jme met à parler anglais… étape par étape… on y va progressivement, pensez au prochain ravito, visualisez l’arbre qui se trouve au loin Bref avancez par étape, l’objectif final semblera moins gros ! c’est aussi ce qu’on appelle la théorie des petits pas !

 

Visualiser l’arrivée

Si tu n’as encore jamais participé à une course tu as sûrement déjà vu l’état de bonheur dans lequel les gens sont à l’arrivée ! et si tu as déjà participé à plusieurs trail alors tu sais le bien fou que procure le passage sous l’arche et entendre le « bip bip » qui signe la fin de ta course.

Si vous êtes dans le dur rappelez vous de ces moments et convainquez vous qu’il faut à tout prix revivre ce moment !

 

Se mettre un objectif plus gros

C’est une technique que j’ai lu dans le livre « de mon canapé à la course la plus dure au monde » (lien en description), si tu dois faire un trail de 10kms, et bien inscris toi sur un trail de 20kms également comme ça le trail de 10kms te semblera ridicule !

Le problème de cette technique c’est qu’on peut rapidement finir par faire le marathon des sables en 18mois… mais est-ce vraiment un problème ?

 

Conclusion

Notre corps est une machine merveilleuse qui sait toujours rebondir quand on est au plus bas, il suffit juste de le guider en connaissant quelques techniques !

Je récapitule donc :

  1. regarder ce qui va bien
  2. pensez à ceux qui aimeraient être à notre place
  3. Vengeance
  4. prendre un porte bonheur
  5. phrase motivante
  6. sourire
  7. step by step
  8. visualiser l’arrivée
  9. se mettre un objectif plus gros

C’était tout pour aujourd’hui ! Je vous souhaite de réaliser tout vos défis pour cette saison de trail qui a déjà bien commencé !

Défiez-vous ! Tchaooo

 

 

Laisser un commentaire